Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Compositeurs

Prix Cinezik Aubagne 2019 #1 : Antoine Duchêne pour LES JOUVENCELLES de Delphine Corrard
@AubagneFilmFest #les20ansdufifa #fifamusicinema #PrixCinezik #Aubagne2019 #LesJouvencelles #AntoineDuchêne

Propos recueillis par Benoit Basirico - Publié le 09-04-2019
duchene,jouvencelles,@, - Prix Cinezik Aubagne 2019 #1 : Antoine Duchêne pour LES JOUVENCELLES de Delphine Corrard


Voici un focus sur un des trois court-métrages mentionnés pour le prix Cinezik lors du Festival d’Aubagne 2019 qui permet d’honorer la musique d'un court-métrage français issu de la compétition. Avec LES JOUVENCELLES de Delphine Corrard, Antoine Duchene prolonge avec sa partition l’histoire d’amitié en maison de retraite entre une vieille dame incarnée par Annie Cordy, pensionnaire déprimée, et une jeune employée de l’établissement.

  Interview :  Prix Cinezik Aubagne 2019 #1 : Antoine Duchêne pour LES JOUVENCELLES de Delphine Corrard

  Interview :  Prix Cinezik Aubagne 2019 #2 : Clovis Schneider pour ALLÉE DES JASMINS de Stéphane Ly-Cuong

  Interview :  Prix Cinezik Aubagne 2019 #3 : Andrea Boccadoro pour SCARAMOUCHE SCARAMOUCHE de Arthur Môlard



Propos du compositeur Antoine Duchêne 
("Les Jouvencelles" de Delphine Corrard)

La maison de retraite est un personnage à part entière, il ne s'agissait pas du tout d'en faire un personnage musical. Donc la musique intervient assez tard, au moment de la naissance de l'amitié. Dans le scénario, il y avait une dimension de comédie qui était un peu plus appuyée que dans le résultat final, mais cela a permis à la musique d'alléger malgré tout le côté mortifère de la maison de retraite. Il fallait trouver le ton juste.

J'ai eu la chance de rencontrer une réalisatrice qui aime la musique, qui aime quand elle est présente. J'ai commencé par trouver un thème tout en sachant qu'il serait l'apothéose à la fin du film, comme une ode à la vie. Le travail consistait à l'étioler pour sa présence au coeur du film pour le construire petit à petit.

D'expérience, les réalisateurs ont plutôt peur de mettre de la musique sur les dialogues. Là c'est vraiment Delphine Corrard qui a posé une musique à un moment de dialogue, et qui a vu que ça mettait cette scène en valeur.

Ce thème qu'on entend à la fin épouse la forme d'une valse, d'une danse, c'est le cercle de la vie en quelque sorte, quelque chose d'entraînant.

(extraits de la BO à écouter dans le podcast associé).

Propos recueillis par Benoit Basirico - Publié le 09-04-2019

Cinezik Radio

Prix Cinezik Aubagne 2019 #1 : Antoine Duchêne pour LES JOUVENCELLES de Delphine Corrard

Vos avis