Divine Féminin : reprise du spectacle musical de Solrey autour des femmes du cinéma

4 juillet 2024 • Théâtre de Privas

,@,traffic_quintet_divine_feminin, - Divine Féminin : reprise du spectacle musical de Solrey autour des femmes du cinéma

- Publié le 28-09-2022




À la fois musical et visuel, le spectacle de Solrey - Dominique Lemonnier (collaboratrice et compagne d'Alexandre Desplat) conçu et joué en 2011, puis repris une première fois en 2022, rend hommage aux femmes sacrifiées et fatales du cinéma qui sont devenues nos héroïnes, symbole de liberté́́. Face à un montage d'images, le Quintet joue les musiques de films variés tels que "Le Mépris", "Virgin Suicides", "Vertigo", "Camille Claudel", "L'important c'est d'aimer", "The Misfits", "Basic Instinct", "The Hours". Les partitions de Gabriel Yared, Georges Delerue, Bernard Herrmann, Philip Glass, Alex North, Jerry Goldsmith... sont arrangées pour l'occasion (notamment par Alexandre Desplat). Les femmes honorées sont à l'image, et non derrière le pupitre des oeuvres jouées, les compositrices étant absentes du programme. 

Demeure la figure exigeante de Dominique Lemonnier, pionnière dans la relation entre musique, cinéma et art contemporain, devenue sous le pseudo Solrey vidéaste et cheffe d'orchestre. Elle conjugue les partitions emblématiques du 7ème Art transcrites pour le Traffic Quintet (quatuor à cordes avec contrebasse) à des projections vidéos qu'elle réalise. Ressuscitant la mémoire de nos icônes éternelles au travers des œuvres cinématographiques.

Nous avions rencontré pour un entretien Dominique Lemonnier lors d'une première représentation de ce spectacle, en 2011, voici ses commentaires : 

"Alexandre Desplat s'est vraiment plongé dans les partitions et a essayé de synthétiser, de se demander ce que l’on retient de la musique, son essence. Pour BASIC INSTINCT, on a mélangé deux / trois extraits de musique. Pour Bernard Herrmann, c'était plus littérale, on a davantage suivi la partition car c'est une suite pour orchestre à cordes, il y avait moins de travail de transformation des timbres - les arrangements n’ont pas été faits par Alexandre mais par Jean-Pascal Beintus. En revanche sur BASIC INSTINCT, il y a eu énormément de travail parce que l'orchestre était très important. Pour CHINATOWN, il y a eu beaucoup de travail spectral, timbral, pour chercher qui pourrait se rapprocher de ce son-là, comment atteindre une idée synthétique instrumentale. Ce travail que l'on fait avec Alexandre est passionnant. Le quintet lui apporte toute une palette de couleurs dont il peut se servir, en lui proposant par exemple un thème à la contrebasse ou au violoncelle. C’est vraiment agréable de faire toute cette transcription parce que c'est un travail collectif."

"Il y a dans notre démarche avec le Traffic un aspect assez radical où toute illustration, où tout accompagnement, est un peu gommé pour essayer de faire de cette petite miniature qu'est le quintet à cordes une entité, un son à part, un développement de modes de jeux qui je l’espère définit notre identité."

Représentation du 4 juillet 2024 : Avec Solrey (direction, réalisation), Philippe Noharet (contrebasse) & le Quatuor Debussy.

PROGRAMME
Gabriel Yared : Camille Claudel
Bernard Herrmann : Psycho, Vertigo, Fahrenheit 451 Alex North : The Misfits
Jerry Goldsmith : Basic Instinct, Chinatown
Pascal Dusapin : Medea material
Philip Glass : The Hours
Air : Virgin Suicides
Alexandre Desplat : Birth
Georges Delerue : L'important c'est d'aimer, Le Mépris

https://www.cordesenballade.com/programmation/divine-feminin/

  Interview : Le Traffic Quintet - Quintet à cordes dirigé par Dominique Lemonnier

 

 


En savoir plus :

Vos avis