Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Phénomènes   (2008)

The Happening • M. Night Shyamalan • En salle le 11-06-2008

• Musique composée par James Newton Howard

James Newton Howard retrouve M. Night Shyamalan pour la sixième fois, après Sixième Sens (1999), Incassable (2000), Signes (2002), Le Village (2004) et La jeune fille de l'eau (2006), pour un film très sombre aux allures de fin du monde.

[© Texte : Cinezik] •

Phénomènes

Sortie de la BO

Varèse Sarabande (16 juin 2008) - 0:50:07

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Main Titles (2:18)
2. Evacuating Philadelphia (2:21)
3. Vice Principal (1:56)
4. Central Park (2:58)
5. We Lost Contact (0:59)
6. You Can't Just Leave Us Here (1:43)
7. Rittenhouse Square (1:59)
8. Five Miles Back (1:13)
9. Princeton (3:06)
10. Jess Comforts Elliot (2:31)
11. My Firearm Is My Friend (2:59)
12. Abandoned House (1:32)
13. Shotgun (4:27)
14. You Eyin' My Lemon Drink? (4:28)
15. Mrs. Jones (1:44)
16. Voices (1:36)
17. Be With You (3:41)
18. End Title Suite (8:36)

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Nos articles sur cette BO

James Newton Howard articule sa partition autour d'un unique thème récurrent au piano, exposé dès l'ouverture (comme il le faisait dans les précédents films de Shyamalan, presque touts construits de la même façon). Ce thème, associé au "phénomène", traduit un évident mystère mais aussi une menace sourde et invisible. Il prendra pourtant un tout autre sens à la fin du film.

Entre les deux, JNH signe ce qui restera probablement comme l'un des scores les plus sombres qu'il ait écrit. C'est désespéré, inquiétant et même glauque. On est bien loin des mélodies lyriques du Village ou des envolées orchestrales de Incassable ou de La Jeune Fille de l'eau. On se rapproche plus de Signes, avec ces motifs de cordes qui évoquent un suspense, une attente, l'inconnu : la peur, tout simplement. Le violoncelle de Maya Beiser ajoute une note profondément mélancolique à cette partition qui prend l'exact contrepied des attentes du béophiles, habitué à des musiques plus lyriques et ambitieuses dans leur développement. C'est pourtant en totale adéquation avec le film, complètement anti-spectaculaire lui aussi. Les motifs aux cuivres et aux bois qu'il utilise de manière régulière évoquent sans aucune détournement le Bernard Herrmann des films d'Hitchcock, référence évidente et non dissimulée de Shyamalan pour ce film. On y retrouve aussi ce goût pour les atmosphères dérangeantes (cordes stridentes, parfois atonales) qui rappellent les moments les plus flippants de la musique de JNH pour Sixième Sens.

De la même manière que Shyamalan porte une réflexion sur son propre cinéma et sur celui de ces prédécesseurs avec une certaine forme d'épure, Howard s'autocite tout en évoquant Herrmann ou même Williams, puisqu'on y retrouve cette même virtuosité pour alterner moments désespérés et fulgurantes séquences d'émotion, autour d'un thème développé de manière progressive et subtile, qui finit par prendre un sens tout autre avec les images au fur et à mesure de l'avancement du film. L'exemple même d'une partition exclusivement dédiée à l'histoire pour laquelle elle a été créée et qui ne fonctionne qu'avec elle, même si on sort du film avec ce thème entêtant dans la tête. Comme chez Spielberg, finalement. Tiens donc...

Sylvain Rivaud

Autres BO de James Newton Howard


James Newton Howard a signé la musique d'autres films de M. Night Shyamalan : Incassable (2000) • Le Sixième Sens (2000) • Signes (2002) • Le Village (2004) • La Jeune fille de l'eau (2006) • Le Dernier maître de l'air (2010) • After Earth (2013) •

James Newton Howard a également écrit la musique de : Une vie cachée (2019) • Dinosaure (2000) • King Kong (2005) • Batman Begins (2005) • Alerte (1995) • Waterworld (1995) • La Couleur du Crime (1995) • L'Interprète (2005) • Blood Diamond (2007) • Michael Clayton (2007) • La Guerre selon Charlie Wilson (2008) • Le Dragon des Mers - la dernière légende (2008) • Je suis une légende (2007) • Batman : The Dark Knight (2008) • Les Insurgés (2009) •

Vos avis