Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurRépertoiresCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

Répertoires

Notion / F.A.Q

Qu'est-ce que le Mickeymousing ?

-



Le procédé du Mickey Mousing, ainsi nommé car très employé dans les dessins animés, est une extrême synchronisation de la musique avec l'image et désigne les ponctuations musicales
imitant le son du monde réel. 



On pense aux films de Tex Avery, mais aussi plus récemment aux productions Pixar. Très influencé par le Cartoon et le cinéma burlesque, Albert Dupontel reprend cette formule à son compte, comme le confirme son compositeur Christophe Julien (Au revoir là-haut, 2017): «Pour Albert, la synchronisation de la musique est une évidence. Tous les passages sont synchronisés à la trame prêt, que ce soit des séquences de travelling, ou des séquences d’émotion. Il y a toujours la question de comment entre un thème, à quel endroit précisément. La musique s’implique totalement à l’image».

On retrouve cette technique dès les prémices du cinéma hollywoodien avec King Kong (de Merian C. Cooper, Ernest B. Schoedsack, 1933) dans lequel Max Steiner illustre musicalement les gestes de la créature, mais aussi dans Bird People (de Pascale Ferran, 2014) où Béatrice Thiriet imite l’envol de l’oiseau ou l’attaque d’un chat comme elle le précise: «C’est en voyant cette mobilité dans l’image que j’ai eu l’idée d’une musique cartoonesque à la Tom et Jerry».

Même s’il est toujours d’actualité, ce gimmick, apparenté à un cinéma classique dépassé, est décrié. Même pour un film d’animation récent, Le Tableau (de Jean-François Laguionie, 2011), Pascal Le Pennec a pris ses distances avec le montage : « On s’est arrangé à ce que la ponctuation musicale ne corresponde pas à une action, mais au sentiment d’un personnage, qui peut être avant ou après l’événement». Pour le compositeur Laurent Petitgirard, il faut éviter de se laisser enfermer par le rythme interne de l’image: «Il ne faut pas détruire son langage par souci de synchronisme. Il faut l’utiliser comme un plus à l’imaginaire et non comme une contrainte».


Extrait de cet ouvrage
 : 


LA MUSIQUE DE FILM, COMPOSITEURS ET RÉALISATEURS AU TRAVAIL
(Benoit Basirico, Hémisphères Editions)

Nos Articles sur ce sujet

roi-oiseau

Analyse

LE ROI ET L’OISEAU : un mickeymousing à la française ?

A l’heure où Hollywood nous assomme de ses blockbusters à répétition (Aquaman, X-Men, Avengers, Spider-Man, Justice League, Captain Marvel, Ant-Man, Shazam… pour ne citer que ceux- là) dans lesquels la musique s’oublie aussi rapidement que le numéro de l’opus cinématographique, il est plus que jamais nécessaire de se souvenir de certaines pépites rares comme « Le Roi et l’oiseau », l’œuvre de toute une vie : celle de Paul Grimault et de ses compositeurs Joseph Kosma et Wojciech Kilar.

Vos avis