Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

13 mai 2010

Cannes #2 : ambiance de cabaret sur la croisette
Cannes

- Publié le 13-05-2010
strange_case_of_angelica,tournee,amalric,chongqing_blues,nom_des_gens,benda_bilili,bensoussan, - Cannes #2 : ambiance de cabaret sur la croisette


Une ouverture de festival avec Melody Gardot au chant ou un début de compétition avec un film de Mathieu Amalric au cabaret, le Festival est musical. On peut ajouter Chopin chez Oliveira, un orchestre handicapé au Congo ou encore Jérome Bensoussan qui s'inspire de Delerue...

Retour vers NOTRE ESPACE CANNES 2010

La cérémonie d'ouverture s'est achevée avec la prestation inattendue de Melody Gardot interprétant en l'honneur du président du jury Tim Burton un medley de chansons extraites de ses films, d''Alice au Pays des Merveilles, à Ed Wood en passant par Edward aux Mains d'argent.

Et pour rester dans cette ambiance, le premier film en compétition, TOURNÉE de Mathieu Amalric se plonge dans l'univers du spectacle de strip-tease. Film très réussi, entre John Cassavetes et Delépine/Kervern (lire la critique en cliquant sur l'image de droite).
Aucune musique originale dans ce film, mais celui-ci s'ouvre et se clôture avec le morceau energique "Have Love Will Travel" de The Sonics (en écoute ci-dessous), puis les numéros de striptease qu'il contient sont illustrés musicalement par "I Put a Spell On You" de Screamin Jay'Hawkins, "Louie Louie" de Iggy Pop, Duke Ellington, Henry Mancini (Moon River)... L'une des comédiennes du film, Suzanne Ramsey, est chanteuse de cabaret et interprête plusieurs chansons dans le film.

Have Love Will Travel'  - The Sonics
Musique entendue en générique de début et en séquence finale de TOURNEE
="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=6,0,40,0"> -->

Egalement en compétition, RIZHAO CHONGQING (Chongking Blues) de Xiaoshuai Wang suit un père en quête de son fils tué, poignant malgré des réserves, quelques guitares ponctuent ce deuil, et un piano mélancolique en générique de fin. (lire la critique en cliquant sur l'image de droite)

Un Certain Regard s'ouvre en beauté avec le film étrangement beau de Manoel De Oliveira, L'ETRANGE AFFAIRE DE ANGELICA bercé par une sonate de Chopin (lire la critique en cliquant sur l'image de droite)

La Semaine de la critique s'ouvre avec LE NOM DES GENS, une comédie avec Jacques Gamblin et Sarah Forestier, dans lequel le compositeur Jérome Bensoussan s'est inspiré de rythmes tziganes et orientaux, tout en livrant une musique orchestrale s'inspirant du lyrisme de Georges Delerue (compositeur de Truffaut). (Voir INTERVIEW du réalisateur dans un autre bulletin)

Et la Quinzaine des réalisateurs s'est ouverte avec BENDA BILILI, sur un orchestre de personnes handicapées, une sorte de "Buena Vista Social Club" au Congo. (Voir INTERVIEW des réalisateurs dans un autre bulletin)


Retour vers NOTRE ESPACE CANNES 2010
Benoit Basirico
- Publié le 13-05-2010

Vos avis