Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS


Accédez à notre page dédiée au Festival de Cannes avec tous nos contenus. 

 

Compositeurs

Interview B.O : Brian Tyler, JOHN RAMBO, THE EXPENDABLES, Friedkin...

Interview réalisée par Xavier Ducamp et Benoit Basirico - Publié le 02-12-2009
tyler,bug,john_rambo,expendables, - Interview B.O : Brian Tyler, JOHN RAMBO, THE EXPENDABLES, Friedkin...


Brian Tyler s'est imposé au sein de la musique de film hollywoodienne des années 2000, à l'aise dans le film d'aventure ou le fantastique aussi bien que dans le thriller psychologique, des collaborations avec William Friedkin (BUG, TRAQUÉ) et Sylvester Stallone (JOHN RAMBO, THE EXPENDABLES) , et des participations aux sagas IRON MAN, FAST & FURIOUS, THOR.

Cinezik : Tout d'abord, expliquez-nous comment vous vous êtes retrouvé sur le projet JOHN RAMBO ?

Brian Tyler : Sly (surnom de Sylvester Stallone - ndlr) m'a appelé un jour pour me dire qu'il cherchait quelqu'un pour reprendre la cape que Jerry avait laissé. Sly a écouté mes autres compositions et a pensé que je pourrais convenir. Il ne pouvait pas imaginer à quel point j'étais fan de la musique de Jerry.

Quelles étaient les intentions de Sylvester Stallone à propos de la musique ? Est-ce un fan de musique (musique de film) ? Comment avez-vous jonglé avec les fameux thèmes de Jerry Goldsmith ?

Sly connaît très bien la musique de film, et adore le processus de composition. La première question qu'il m'a posé était s'il fallait ou non reprendre le thème original de Rambo, et sans hésitation je lui ai répondu que oui, absolument. Réutiliser la thématique composée par Jerry était essentielle pour son personnage. C'est tellement héroïque et sincère, et ça va bien au-delà de son aspect solitaire et isolé. C'était parfait pour son personnage et ça l'est toujours autant. Le nouveau thème principal que j'ai composé est plus un thème émotionnel au sens large un peu comme un adagio. C'est vraiment une ode au peuple Birman. Chose curieuse, j'ai lu ça et là pas mal de commentaires de personnes qui ont écouté mon album et qui pensaient que le thème avait été composé originellement par Jerry Goldsmith - c'est un très grand compliment en effet !

Selon votre opinion, qu'est-ce qui a fait le succès du style de Jerry Goldsmtih sur le premier Rambo, FIRST BLOOD ? et qu'est-ce qui, selon vous, fera le succès de votre musique pour 
JOHN RAMBO ?

La musique de Jerry était sans concession, puissant dans son stoïcisme. J'espère seulement pouvoir tenir autant que la fantastique musique de Jerry.

Vous rappelez-vous d'une anecdote à propos de cette expérience de travailler avec Stallone ?

Bien sur. Je ne l'a mets pas vraiment en avant depuis que j'ai appris qu'un de mes amis m'avait joué un tour le jour lorsque Sly m'a appelé pour la première fois. J'ai un ami qui me fait souvent des farces en m'appelant avec des voix de personnalités qu'il imite. Du coup, j'ai failli raccrocher au nez du vrai Sly, pensant que c'était mon pote. Haha !! ☺

Vous avez également fait un hommage au maitre dans votre score "ALIEN VS PREDATOR: REQUIEM". Vos références musicales sont subtiles et intelligentes. Qu'est-ce qu'elles représentent pour vous ? En particulier ALIEN ou Goldsmith?

La musique de Goldsmith pour Alien était incroyablement effrayante, aussi incroyablement belle soit-elle. C'est une leçon que j'ai apprise de lui, utiliser la beauté pour figurer les ténèbres.

Si il y a bien une chose pour laquelle on peut vous comparer à Jerry Goldsmith, et cela inclut votre investissement pour chaque film sur lequel vous travaillez, quel qu'en soit la qualité ou la renommée, c'est le fait de créer toujours quelque chose d'inhabituel, surprenant et parfois complètement novateur. Etes-vous d'accord avec ça, que le cinéma est un théâtre d'expérimentations ?

Absolument. Peu importe le film pour lequel je compose, je l'accepte avec une grande vivacité. Je respecte le fait que Jerry n'ait jamais eu de redondance dans un seul de ses scores. Chacun a sa propre identité.

L'une des musiques les plus brillantes qui nous a été donnée d'entendre il y a quelques temps à Hollywood est votre musique composée pour le film de William Friedkin BUG. Pouvez-vous nous parler du processus de création de cette musique incroyable ? Quelles étaient les intentions musicales de Friedkin sur ce film ?

Cette musique a été la plus expérimentale que j'ai composée à ce jour. J'ai voulu expérimenter avec des sons, des instruments, exprimer un certain minimalisme et jouer sur la dissonance. L'utilisation de modules d'air conditionné, d'alarmes, et de violoncelle, n'étaient qu'une partie du canevas musical du score, mais ce n'était pas pour des raisons autres qu'ils me semblaient apporter du sens à l'œuvre. Les fréquences courtes d'ondes radio et les aboiements sombres ont été combinés avec des mélodies au piano. La musique a été très contrastée d'une manière telle, que je ne l'avais jamais fait auparavant.

Comme Goldsmith sur beaucoup de ses projets, vous avez été engagé pour apporter des rythmes particuliers et des instruments à percussion dans vos musiques pour Friedkin. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Les percussions ont toujours été quelque chose vers laquelle j'ai toujours fortement tendu. L'un des premiers scores que j'ai acheté fut "Planet of the Apes" de Jerry Goldsmith. Les percussions dans ce score m'ont inspiré et m'ont donné envie d'apprendre les instruments exotiques. J'ai fini par étudier toutes les variétés de percussions autour du monde. J'ai un amour particulier pour les percussions Africaines et Asiatiques, tout autant que mon envie de m'entrainer à devenir un percussionniste. Ecrire pour des percussions sera toujours l'une de mes composantes prioritaires en temps que compositeur.

Vous travaillez encore avec Sylvester Stallone sur THE EXPENDABLES. Y a-t-il eu une discussion sur la nature de cette nouvelle musique ? et quelles en sont les directions ? Quel sens de la musique a Stallone et à quel niveau influence t'il celle-ci ?

Oui nous avons parlé ensemble de cette musique. Nous voulons que ce soit un « vrai » score, pas simplement une série de chansons liées entre elles. Thématique, osée, orchestrale, ça va devenir absolument fou.

Actuellement vous composez énormément pour des films d'Action, des Séries, sans vraiment de grands réalisateurs à la barre, est-ce un choix de votre part, le genre de films sur lequel vous aimez travailler ou préfèreriez-vous travailler avec des réalisateurs comme Friedkin, avec des musiques plus sophistiquées ?

J'adore composer pour différents genres de films avec tout type de réalisateur. J'ai particulièrement aimé travailler récemment avec F. Gary Gray sur "Law Abiding Citizen" et "The Killing Room" pour Jonathan Liebesman, deux réalisateurs qui voulaient vraiment quelque chose d'unique pour leur score.

Dans un proche avenir, avec quels grands réalisateurs voudriez-vous travailler ? Faites vous des demandes auprès de ces réalisateurs en leur faisant parvenir quelques unes de vos démos ?

On verra bien ☺ Mais généralement, ce sont les réalisateurs qui savent où me trouver, après avoir entendu l'un de mes CD ou l'une de mes musiques dans un film.

Seriez-vous intéressé à travailler pour un Documentaire ou un jeu vidéo ? Quel genre pourrait attirer votre attention ? Quel est votre terrain de jeu musical favoris ?

Bien sur ! Je travaille d'ailleurs actuellement sur un jeu ! ça s'appelle TBA, mais je ne peux pas en dire plus, ça devrait être fantastique.

Dans "The Final destination" quelques morceaux me font penser à "Timeline", y a-t'il des temps tracks que vous avez utilisés ou des morceaux de Shirley Walker inutilisés ?

Timeline n'a pas de morceaux dans le score non. Pour ce qui est de Shirley Walker, je voulais juste lui rendre un hommage. J'ai adoré les musiques qu'elle avait écrites pour la série.

"Law Abiding Citizen" est votre première collaboration avec le réalisateur F. Gary Gray, avez-vous été libre de composer ou est-ce que Gary vous a donné des directions à suivre ?

Il voulait un score qui avait un aspect contemporain tout en faisant un signe aux films anciens qui utilisaient des motifs noir. L'une des références de motifs sur laquelle nous nous sommes accordés, fut empruntée à "Chinatown". Gary a une oreille fantastique, et nous avons vraiment collaborée de manière a apporter notre vision et sommes vraiment fiers de la tournure prise par la musique. Diriger le score a vraiment été très enthousiasmant également.

Vous avez la capacité de jouer plusieurs instruments, ce qui peut aider grandement pour avoir une vision globale d'un score que vous composez, quel instrument vous touche le plus ou celui que vous utilisez le plus souvent ?

Mon instrument principal pour composer est le piano. L'utilisation polyphonique et la tessiture des notes du piano est sans égal, donc j'ai trouvé que c'était l'instrument le plus approprié pour composer.

Avez-vous des "rêves" musicaux ? ( composer un opéra en 3 actes comme Howard Shore pour "le seigneur des anneaux" que vous pourriez considérer comme votre chef d'œuvre ou jouer un concert sous la mer ☺ ou encore jouer une partition en n'utilisant que des instruments ethniques ou que l'on n'a pas l'habitude d'entendre ?

J'ai beaucoup de rêves de composition musicale. Les Symphonies et Opéras sont définitivement des cartes que j'aimerais jouer dans un futur à venir. Je vous tiendrai informé !

Interview réalisée par Xavier Ducamp et Benoit Basirico - Publié le 02-12-2009

Vos avis