Quebec - Belgique - Suisse - Afrique  

Compositeurs

Tous les compositeurs en H

Compositeurs incontournables

James

James Newton Howard

Il est sans aucun doute l'un des compositeurs américains les plus inspirés du moment. Sa collaboration avec le réalisateur M. Night Shyamalan l'a amené à des sommets. Après déjà vingt ans de carrière, "JNH" a acquis une expérience inégalée dans son domaine, et touché à tous les genres cinématographiques.

James

James Horner

Figure majeure de la musique de film hollywoodienne, s'il est aujourd'hui tantôt décrié, tantôt adulé, James Horner a marqué le cinéma par de nombreuses partitions mémorables. Accusé parfois de répétition, il n'en demeure pas moins un musicien original dont la subtilité ne fait aucun doute.

Joe

Joe Hisaishi

Alors étudiant à l'Université de Musique de Kunitachi, il s'intéresse à la musique minimaliste et débute sa carrière en tant que compositeur de musique contemporaine. De "Nausicäa, la vallée du vent" (1984) au "Vent se lève" (2013), il compose les musiques des dix films réalisés par Hayao Miyazaki. Il travaille sur de nombreux films japonais, comme "Hana-bi" (1998 - réalisé par Takeshi Kitano), "Departures" (2008 - réalisé par Yojiro Takita), "Vilain" (2010 - réalisé par Lee Sang-il), "Tokyo Family" (2013 - réalisé par Yoji Yamada) et "Le Conte de la princesse Kaguya" (2013 - réalisé par Isao Takahata).

Grégoire

Grégoire Hetzel

Gregoire Hetzel, né en 1972, débute en 2001 avec Mathieu Amalric (Le stade de Wimbledon) et Emmanuel Bourdieu (Candidature) avant de signer la partition de Rois Et Reine (2004) de Arnaud Desplechin, qu’il retrouvera avec Un conte de Noël, Les Fantômes d'Ismaël, Trois souvenirs de ma jeunesse pour lequel il est nommé aux César en 2016). Il a pu contribuer également aux films des réalisateurs français Catherine Corsini (La belle saison, Trois mondes), Cédric Anger (La prochaine fois je viserai le cœur, L'Avocat, Le Tueur). Les réalisateurs lui sont fidèles depuis ses débuts, comme Bourdieu (Les amitiés maléfiques, Intrusions, Louis-Ferdinand Céline) et Amalric (La chambre bleue), et il ne cesse d’élargir son cercle, avec les rencontres de Pierre Salvadori, Emmanuel Mouret, et même le japonais Kiyoshi Kurosawa.

Bernard

Bernard Herrmann

Bernard Herrmann débute en 1941 pour Citizen Kane d’Orson Welles. Il gagne son unique Oscar dés 1942 pour The Devil and Daniel Webster (de William Dieterle). En 1947, il entre dans l’oeuvre de Mankiewicz avec The Ghost and Mrs. Muir. Avec The Trouble with Harry (1955) débute sa légendaire collaboration avec Alfred Hitchcock. Des admirateurs de ce dernier font appel à lui : François Truffaut et Brian De Palma. Taxi Driver (de Martin Scorsese, 1975) est sa dernière partition.

Compositeurs dans l'actualité

Justin

Justin Hurwitz

La La Land

Justin Hurwitz retrouve Damien Chazelle pour cette comédie musicale après "Guy and Madeline on a Park Bench" (2009) et "Whiplash" (2014), et en signe les chansons originales interprétées par les acteurs (Ryan Gosling & Emma Stone) ainsi que la chanson originale "Start a Fire" interprétée par John Legend. 

David

David Hadjadj

Les Délices de Tokyo

Le compositeur français David Hadjadj signe une délicate partition de piano (avec quelques cordes) pour le drame de la cinéaste japonaise Naomi Kawase (qui a fait appel à Hashiken sur son dernier film "Still the water - 2014 - et pour lequel David Hadjadj était orchestrateur et pianiste).

Bruce

Bruce Hornsby

Da Sweet Blood of Jesus

Le compositeur Bruce Hornsby retrouve Spike Lee après "Red Hook Summer" (2012) pour cette comédie d'épouvante. On y entend aussi les chansons d'artistes divers tels Siedah Garrett, Govales, Jasiel Ace, The IZM, Nou, Illegalize, Bama McGro, Dana Hilliard, Arnold Maivia feat. Trama...

Compositeurs en interview

Olaf

Interview B.O / Fabianny Deschamps et Olaf Hund : Dans ISOLA, la musique déplace l'actualité des réfugiés vers le conte et l'empathie.

Le compositeur Olaf Hund retrouve la réalisatrice Fabianny Deschamps après "New Territories" (2014) avec une présence musicale climatique, des nappes ethérées, une partition hypnotique qui fusionne les choeurs féminins, l'orchestre à cordes et à vents avec des orgues cosmiques et des synthés noise psychédéliques.

David

David Hadjadj, un français chez la japonaise Naomie Kawase (LES DELICES DE TOKYO)

Le compositeur français David Hadjadj, entendu chez Pierre Salvadori, Philippe Harel, Merzak Allouache ou encore Emmanuel Mouret, signe une délicate partition de piano (avec quelques cordes) pour le drame de la cinéaste japonaise Naomi Kawase. Sur son précédent film "Still the water” (en compétition cannoise en 2014), il était orchestrateur et pianiste pour la partition de Haskinen.

Thomas

Thomas Hellman : Le dépouillement du cirque américain (@ThomasHellman, #RVCQ, #Qc_Cinema #cinémaquébécois)

Thomas Hellman , musicien et chanteur québécois, a écrit en 2013 sa première musique de film pour "Les Manèges humains" de Martin Laroche et se retrouve nommé aux Jutras 2014. Il évoque son passage de la chanson au cinéma.

Leonardo

Leonardo Heiblum et la nouvelle vague méxicaine

Leonardo Heiblum est le compositeur d'une nouvelle vague méxicaine représentée par Rodrigo Pla, Alejandro Landes... et Diego Quemada-Diez qui a présenté à Cannes (Un Certain Regard 2013) son nouveau film JAULA DE ORO.

Valentin

Brive 2013 : Table ronde sur la musique au cinéma

La SACEM a mis en place depuis deux ans des rencontres professionnelles au Festival de Brive permettant le déplacement en Corrèze de plusieurs compositeurs émergents. Cette table ronde animée par Benoit Basirico (Cinezik) ouvre un dialogue sur la relation entre réalisateurs et compositeurs. Autour du binôme Amaury Chabauty et Sylvain Desclous (compositeur et réalisateur du moyen-métrage "Le Monde à l’envers" présenté en compétition du Festival de Brive), témoignent les compositeurs Sylvia Filus, Valentin Hadjadj, Olivier Militon, Pascal Lengagne, Damien Deshayes, et les réalisateurs Vero Cratzborn, Laura et Clara Laperrousaz, et Marianne Visier (de la SRF). Chaque témoignage convoque une expérience différente et reflète la diversité des approches.

Nos interviews incontournables

Retour en haut de page